Young businessman changing idea lightbulb, Business conceptLes neurosciences ne cessent de nous en apprendre sur le fonctionnement de notre cerveau et de remettre en question nos anciennes certitudes. Et si nous le modélisions ?
Le cerveau, c’est 100 milliards de neurones et des centaines de milliards de cellules gliales. Une vraie forêt amazonienne dans laquelle on fraye des chemins, on trace des voies, que l’on organize, reorganize, entretient, délaisse, arrose, taille … tout au long de notre vie.

Une gestion de carrière efficace
Si nous savions qu’en tant qu’adulte, nous perdions 20 à 30, 000 neurones par jour, nous venons de découvrir que nous sommes capables de créer de nouveaux neurones à tout âge ! Finie la théorie de la décrepitude annoncée !! Et même plus ! Notre cerveau dispose d’un parcours très au point avec accueil des nouveaux venus (dans une zone sous-corticale), centre de formation (dans le lobe olfactif), DRH ( la molecule de tenascine) puis… attribution d’un poste (les neurones migrent ensuite dans les zones du cerveau qui en ont besoin). Avec un taux d’emploi à 100% !! Ca fait rêver, non ?

Une grande capacité d’adaptation
La flexibilité est votre quotidien ? Et si cette compétence nous était naturelle ? Au niveau du cerveau, on appelle ça la plasiticité. Ainsi les zones corticales spécialisées dans telle ou telle fonction sensorielle ( vue, audition, toucher, …) ou motrice peuvent se remplacer les unes les autres très rapidement. Parfois même en quelques semaines. Fascinant, non ?

Un service après-vente au top
C’est ainsi que si le nerf du milieu de votre main était coupé, vous ne perdriez la sensation de cette zone que momentanément. Le temps que les nerfs périphériques de votre main occupent l’espace neuronal neutralisé et remplissent la fonction délaissée. Vous retrouvez ainsi vos sensations, ni vu ni connu. Sourire inclus ?

Du réseautage permanent
Notre cerveau est un pro de la sociabilisation !! Nous rencontrons quelqu’un ? Aussitôt des millions de nos neurones cherchent à se connecter à ceux de cette personne. Nous ressentons, alors, de “l’intérieur” les émotions de l’autre, qu’elles soient positives ou négatives.

Adepte du bien-être
Si la relation qui s’établit est de bonne qualité, notre taux de cortisol baisse (indicateur du stress), nos anticorps montent en flèche, améliorant ainsi notre système immunitaire. Par contre, si elle est de mauvaise qualité, que l’autre est agressif ou en colère par exemple, la fonction cardio-vasculaire entre en souffrance et affaiblit les taux immunitaires. Dans quelles conditions préfèreriez-vous travailler ?

Une connection en mode Wifi
Le Pr Giacomo Rizzolati a découvert en 1996 le principe des neurones miroirs. Daniel Goleman les qualifie de “wifi neuronale”. Notre cerveau mime les actions qu’il voit accomplir par d’autres. Il provoque, ainsi, la même activité neuronale que la personne qui accomplit l’action. (ex : un pianiste regardant ou écoutant un autre pianiste jouer). Ah ! Serait-ce ce que l’on appelle le besoin en dirigeants exemplaires ?

Un processus d’amélioration continue
Et cela marche aussi sur nous-même ! Notre cerveau peut imaginer une sensation ou une action et provoquer cette même activité neuronale comme si cette sensation ou cette action existaient dans la vie réelle. Voici une belle explication de l’efficacité de la préparation mentale. Vous souhaitez changer votre vie ? Et si vous commenciez par la rêver ?

Notre monde accélère, s’internationalise, se densifie. Nos entreprises cherchent des solutions pour s’adapter à cette nouvelle réalité qui vient remettre en question des modes de fonctionnement qui avaient fait leur preuve. Et si la compréhension de notre cerveau nous permettait d’entrevoir des façons de faire, des modes d’organisation différents ? Intelligence collective, interraction et importance du sens, adaptabilité et apprentissage permanent sont quelques unes des pistes qui semblent avoir un avenir prometteur.